Daniele Ghisi Abroad Assignment

Daniele Ghisi étudie les mathématiques à l’Université de Milano-Bicocca jusqu'en 2007. Parallèlement, il débute des études de composition en 1997 au conservatoire Gaetano Donizetti de Bergame avec Alberto Colla puis Stefano Gervasoni. Il obtient en 2007 le prix de composition à l’unanimité cum laude.

Par ailleurs, il suit depuis 2004 plusieurs séminaires de composition avec Pierluigi Billone, Alessandro Solbiati, Azio Corghi et Helmut Lachenmann. Il participe également à l'Académie internationale de l'Ensemble Modern (IEMA) avec George Benjamin à Francfort en 2005, à la session de composition Voix Nouvelles de Royaumont avec Brian Ferneyhough, Michael Jarrell et François Paris en 2006. Il revient à Royaumont en 2008-2009 pour la session Transforme.

En 2008-2009, il suit le Cursus I de composition et informatique musicale de l’Ircam. En 2009-2010, il est compositeur en résidence à l’Akademie der Künste de Berlin. En 2010-2011, il participe au Cursus II de l’Ircam. En 2011-2012, il est en résidence à la Casa de Velàzquez de Madrid. L'année suivante, il revient à l'Ircam en tant que compositeur en recherche. En 2013-2014, il est assistant chercheur à la Haute Ecole de Musique de Genève.

Il reçoit des commandes du Divertimento Ensemble pour Le carte di Pólya (2007), De Selby Compendium (2010) et Itaca (2012), de Royaumont pour Alba (2006), du festival Archipel pour Verso Snàm-dà-én (2008), du Ministère de la culture français pour iCi (2010) et Nostre (2014), de Radio France pour Come un lasciapassare (2015) et de l'Ircam (co-commande avec le Divertimento Ensemble) pour An Experiment With Time (reloaded) (2015). Son premier opéra, La notte poco prima della foresta est créé en septembre 2009, dans le cadre du festival MiTo à Milan. Sa pièce du Cursus II de composition et d'informatique musicale de l'Ircam, abroad, est créée en 2011 par l'ensemble Musikfabrik sous la direction d'Enno Poppe. En 2015, il collabore avec le metteur en scène Daniel Janneteau lors d'une installation-performance intitulée Mon corps parle tout seul réalisée dans le cadre de l'atelier In vivo Théâtre de l'académie Manisfeste-2015 de l'Ircam.

Avec Andrea Agostini, il crée le projet « bach: automated composer’s helper », une plate-forme numérique pour la composition assistée par ordinateur, qui lui vaut en 2012 le prix AFIM du Jeune Chercheur et le Prix Piccialli.

Daniele Ghisi est lauréat de plusieurs prix : les prix Valentino Bucchi et Oreste Sindici en 2002, le Rotary en 2004, cle J.S. Mayr, le prix des Recontres internationales Franco Donatoni en 2008, Edouardo Ocon en 2010, le prix de la Fondation Coupleux-Lassalle pour Nostre en 2013. Sa pièce Danse Macabre a été récompensée par le prix de la Meilleure Installation Vidéo au Festival Multivision de Saint-Pétersbourg et le prix Call4roBot au roBot Festival de Bologne.

En 2016, le label Stradivarius lui consacre un disque monographique, Geografie, rassemblant plusieurs de ses œuvres interprétées par l'ensemble Divertimento et la soprano Laura Catrani.

Les partitions de Daniele Ghisi sont éditées chez Ricordi.


© Ircam-Centre Pompidou, 2018

Sources

Site de Daniele Ghisi.

  • Effectif non spécifié
    • élec ircamAn Experiment With Time (reloaded) pour flûte, clarinette, piano, violon, alto, violoncelle, électronique et vidéo (2014-2016), 48 minutes, Ricordi
    • élec ircamscéniqueBUG quatuor à corps (2017, 2017), 1 h 10 mn [note de programme]
  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
    • élec ircamAn Experiment With Time installation sonore et vidéo (2015)
    • élecDanse Macabre pour électronique (2013), 16 minutes 09 s.
    • élecscéniqueEcume pour trois danseurs, électronique et vidéo, sur une chorégraphie d'Annabel Guérédrat (2009-2010), 20 minutes, Inédit
    • élec ircamscéniqueMon corps parle tout seul installation-performance (2015), 11 minutes [note de programme]
    • élecOrogenesis pour électronique et vidéo (2016), 8 minutes
    • élecVisioni pour 23 haut-parleurs (2013), entre 25 minutes et 48 minutes
    • éleciCi (2010), 22 minutes, Inédit
  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
    • élec269 steps away from you (269 steps away from me) pour clarinette basse, violon, électronique et vidéo (2016), 11 minutes, Ricordi
    • élecChansons pour violoncelle ou alto, piano et électronique (2012), 11 minutes
    • Come di tempeste pour quatuor à cordes (2013), 11 minutes, Ricordi
    • Leider ohne Worte pour violon, violoncelle et piano (2009), 15 minutes, Inédit
    • Verso Snàm-dà-én pour hautbois, violoncelle et contrebasse (2008), 14 minutes, Inédit
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • élecAny Road pour orchestre, électronique et vidéo (2015), 10 minutes, Ricordi
    • élecCome un lasciapassare pour orchestre et électronique (2015), 10 minutes, Ricordi
    • Concertino pour quinze musiciens (2011), 11 minutes, Ricordi
    • élecI mille fuochi dell’universo pour ensemble et électronique (2017), 40 minutes
    • Le carte di Pólya pour onze instruments (2007), 13 minutes, Inédit
    • Per assurdo pour ensemble (2004), 11 minutes, Inédit
  • Musique concertante
  • Musique vocale et instrument(s)
    • Alba pour voix de femme, cymbalum et accordéon (2006), 12 minutes
    • Cinque frammenti per l’agonia del bianco pour voix de femme, clarinette, violon, violoncelle et piano (2004), 10 minutes, Inédit
    • Heran, dran, an pour soprano et ensemble (2011), 3 minutes
    • If your Majesty will only tell me the right way to begin pour deux narrateurs et orchestre (2012), 14 minutes, Ricordi
    • élecItaca pour piano, trois groupes d'enfants, ensemble et électronique (2012), 20 minutes environ
    • élecscéniqueLa notte poco prima della foresta opéra de chambre, pour acteur, mezzo-soprano, baryton, ensemble et électronique (2009), 55 minutes, Inédit
    • Per un secondo o un secolo pour voix de femme et clarinette (2005), 10 minutes
    • Próxima pour soprano et ensemble (2012), 12 minutes, Ricordi
    • élecSei conversazioni inattuali pour voix de femme, clarinette et ensemble (2006), 18 minutes, Inédit
    • The Death’s Jests’ Book trois Lieder pour voix de femme et orchestre (2004), 15 minutes, Inédit
    • Un’altr’isolascena lirica, pour six voix et orchestre (2007), 20 minutes, Inédit
    • élec ircamabroad sept lieder d’après Pessoa, pour voix, ensemble et électronique (2011), 28 minutes, Ricordi [note de programme]
  • Musique vocale a cappella
    • élecNostre pour 8 voix et électronique (2013-2014), 25 minutes, Ricordi
  • 2017
  • 2016
    • élec269 steps away from you (269 steps away from me) pour clarinette basse, violon, électronique et vidéo, 11 minutes, Ricordi
    • élec ircamAn Experiment With Time (reloaded) pour flûte, clarinette, piano, violon, alto, violoncelle, électronique et vidéo, 48 minutes, Ricordi
    • élecOrogenesis pour électronique et vidéo, 8 minutes
  • 2015
  • 2014
    • élecNostre pour 8 voix et électronique, 25 minutes, Ricordi
  • 2013
  • 2012
    • élecChansons pour violoncelle ou alto, piano et électronique, 11 minutes
    • If your Majesty will only tell me the right way to begin pour deux narrateurs et orchestre, 14 minutes, Ricordi
    • élecItaca pour piano, trois groupes d'enfants, ensemble et électronique, 20 minutes environ
    • Próxima pour soprano et ensemble, 12 minutes, Ricordi
  • 2011
    • Concertino pour quinze musiciens, 11 minutes, Ricordi
    • Heran, dran, an pour soprano et ensemble, 3 minutes
    • élec ircamabroad sept lieder d’après Pessoa, pour voix, ensemble et électronique, 28 minutes, Ricordi [note de programme]
  • 2010
    • De Selby Compendium pour violon et ensemble, 16 minutes, Inédit
    • élecscéniqueEcume pour trois danseurs, électronique et vidéo, sur une chorégraphie d'Annabel Guérédrat, 20 minutes, Inédit
    • éleciCi, 22 minutes, Inédit
  • 2009
    • élec ircamComment pouvez-vous lire à présent ? Il fait nuit pour saxophone alto et électronique live, 10 minutes
    • élecscéniqueLa notte poco prima della foresta opéra de chambre, pour acteur, mezzo-soprano, baryton, ensemble et électronique, 55 minutes, Inédit
    • Leider ohne Worte pour violon, violoncelle et piano, 15 minutes, Inédit
  • 2008
  • 2007
  • 2006
  • 2005
  • 2004
    • Cinque frammenti per l’agonia del bianco pour voix de femme, clarinette, violon, violoncelle et piano, 10 minutes, Inédit
    • Concerto per fagotto e orchestra ‘del sangue, del mare’ pour basson et orchestre, 25 minutes, Inédit
    • Per assurdo pour ensemble, 11 minutes, Inédit
    • The Death’s Jests’ Book trois Lieder pour voix de femme et orchestre, 15 minutes, Inédit

Bibliographie

  • Daniel GHISI, Any Road, entretien avec Jean-Christophe Montrency, Accents, le Webmag de l'Ensemble intercontemporain, décembre 2017, http://www.ensembleinter.com/accents-online/?p=10849
  • Daniele GHISI, Music Across Music : Towards a Corpus-Based, Interactive Computer-Aided Composition, Thèse de doctorat de Philosophie, spécialité Music Research and Composition, sous la direction de Carlos Augusto Agon Adamo, Université Pierre et Marie Curie, Université Paris-Sorbonne, Sorbonne Universités : École doctorale Informatique, Télécommunications et Électronique, Ircam - UMR STMS 9912, 2017, 190 p.

Discographie

  • Daniele GHISI, Proxima ; iCi ; Abroad ; Concertino, Laura Catrani, soprano ; Divertimento Ensemble ; Sandro Gorli, direction, dans « Geografie » 1 cd Stradivarius, 2016, STR37053.

Liens Internet

(liens vérifiés en janvier 2018).


Il bergamasco Daniele Ghisi, nonostante la giovane età (ha solo trentadue anni), dimostra di essere più di una semplice promessa nel campo della nuova musica contemporanea italiana. Già laureato "cum laude" in matematica, si diploma in composizione con il massimo dei voti nel 2007. Da allora, per Ghisi sono iniziate ad arrivare diverse commissioni musicali, che sono state eseguite, tra gli altri, da strumentisti del valore internazionale come Salvatore Accardo e l'Ensemble Modern.

"Geografie" è la prima raccolta di sue composizioni, scelte chiaramente tra le più rappresentative. Ciò che maggiormente colpisce nell'arte del giovane compositore è la sua capacità di sintesi di tutti i più importanti stilemi della musica contemporanea del XX secolo, in particolare di quella europea. "Proxima" (2011-2012), suddivisa in tre movimenti orchestrati per voce femminile ed ensemble da camera, fa saggiamente tesoro di fondamentali piece come "Aventures" (1962) di Gyorgy Ligeti e del "Canto Sospeso" (1955) di Luigi Nono. Nonostante i chiari debiti nei confronti di quei due grandi compositori del passato (e la mancanza della mitica Liliana Poli alla voce), la scrittura risulta essere per nulla calligrafica e pedante.

"iCi (en écho)" (2010) è un pezzo elettronico che pare essere una versione modernizzata (e più dinamica) di "Le Rire" (1962) di Bruno Maderna. I sette movimenti che compongono "Abroad" (2010-2011) riescono a riesumare uno dei primi capolavori di Luciano Berio, "Epifanie" (1961-1965), qui con Laura Catrani che rifà il verso a Cathy Berberian (con un "recitar cantando" su versi di Pessoa) insieme all'orchestra da camera che interseca sonorità astratte a suoni elettronici.

Il lucido cromatismo dodecafonico di "Concertino" (2011) è posto a suggello di un disco che si prefigge di essere un eccellente biglietto da visita per uno dei nostri più creativi e fantasiosi compositori degli ultimi anni (altro nome da tenere d'occhio è quello di Marco Momi).
Il Divertimento Ensemble, sotto l'attenta guida di Sandro Gorli, offre poi un'ottima performance strumentale.

(21/10/2016)



  1. 1-3. Proxima (2011-2012)
  2. iCi (en écho) (2010)
  3. 5-11. Abroad (2010-2011)
  4. Concertino (2011)
Questo sito utilizza cookie tecnici (propri o di terze parti) per monitorare l'esperienza di navigazione degli utenti
Cliccando sul pulsante Continua si autorizza l'utilizzo dei cookie su questo sito. Clicca qui per avere ulteriori informazioni sui cookie.

0 thoughts on “Daniele Ghisi Abroad Assignment”

    -->

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *